Rechercher
  • Marc Durand

Souvenirs de Maurice Tanguay

L'homme d'affaires connu était aussi un mécène impliqué dans plusieurs causes.


Un grand homme est disparu. Un ami des pauvres, des moins chanceux, des athlètes aussi.


Un homme bon, généreux, affable, un homme d'affaires ambitieux, mais aux valeurs humaines reconnues. Le Québec a perdu un grand homme.


En compagnie Mathieu Bertrand, lors de la conquête de la première Coupe Vanier du Rouge et Or, en 1999.

Je vous invite à lire sa biographie, lors de son intronisation au Panthéon des sports du Québec, en 2016.


Un souvenir parmi tant d'autres concernant Maurice Tanguay et son fils Jacques: à la fin des années 90, un athlète olympique de la région de Québec est revenu des Jeux et a mis un terme à sa brillante carrière, sans médaille olympique. Il allait entamer sa nouvelle vie avec un ameublement complet, de son choix.

Il n'y a pas eu de conférence de presse, ni de publicité autour de ce cadeau.

Les Tanguay ont fait ça pour plusieurs athlètes, sans tambour, ni trompette.


Un jour, nous aurons un panthéon des sports à Québec, et croyez-moi, il sera de la première cuvée des Bâtisseurs.


Allez en paix, Monsieur Tanguay, et mes plus sincères condoléances à la famille et ses plus proches amis.



32 vues0 commentaire

© 2020 créé avec amour par Drolette